Hallelujah

Une voix sépulcrale, des mélodies superbes : Hallelujah ! et salut à vous Monsieur Léonard Cohen !

Pour écouter ce billet, cliquer sur la flèche ci-dessous :



Pour prendre Bethsabée la femme d’un de ses officiers, le roi David envoie le mari en première ligne, à la guerre, se faire tuer… Et l’artiste va s’inspirer de ce récit biblique pour en faire une chanson, mais dans la douleur… Il faudra plusieurs années à Léonard Cohen pour la mettre au point ; au prix de versions multiples, reprises par des voix célèbres et que nous avons un jour ou l’autre entendues dans des cérémonies, des mariages, des retrouvailles, ou même des funérailles. Hallelujah ! Alléluia ! La voix sépulcrale du chanteur canadien vient de s’éteindre… Il y a un éclat de lumière dans chaque mot ; qu’importe que tu entendes le saint Alléluia ou l’Alléluia brisé… écrit et chante Léonard Cohen qui nous délivre un Alléluia-complainte autant qu’un Alléluia-louange, ou encore un Alléluia-malgré-tout… Hallelujah-brisé, comme un cri glacial, doux amer, qui embrasse la mort en même temps que la vie… Hallelujah-espoir qui ouvre, malgré tout encore, le champ des possibles… Merci, Monsieur Léonard Cohen ! Là-haut, ils vont se régaler. -Samuel_Blanc-20160726_162213.jpg Chanté avec des fleurs de la Toundra - Photo : © Samuel Blanc

Commentaires

1. Le 11/15/2016, 09h58 par Samuel

Un tube monumental, un homme sensationnel et un superbe hommage ! Il nous manquera (comme bien d'autres...)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://pierreblanc.sblanc.com/index.php?trackback/462

Fil des commentaires de ce billet